Skip to main content

Économie de l'innovation : nouvelles technologies, métiers de demain et inégalités

Classes Start :

ACCÈS AU PROGRAMME

Prérequis

Les fondamentaux de l’économie et lecture de « Capitalisme et Technologie : les liaisons dangereuses ».

Langue

Les cours seront délivrés en français.


THÈME

Le cours « Capitalisme et Technologie » est un cours d’économie de l’innovation qui aborde en particulier la transformation du capitalisme technologique sous le prisme des mutations sur le marché du travail et de la transformation des métiers.
Le capitalisme industriel et financier a laissé place à un capitalisme technologique, les bienfaits sur l’emploi sont loin d’être gagnés. Pour gagner la bataille du pouvoir d’achat, il faudra d’abord gagner celle de l’emploi et donc s’adapter aux métiers de demain.
Si les innovations les plus émergentes peuvent constituer de formidables opportunités, entre nouveaux métiers et enrichissement de certains, il faudra aussi accepter la disparition de certains autres. Mais si l’on ne s’adapte pas, le risque est grand de sombrer dans une forme de totalitarisme technologique générateur d’inégalités et d’instabilité pour nos démocraties.


OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • L’apprenant acquerra des connaissances approfondies sur les cycles du capitalisme et les caractéristiques de la destruction créatrice ainsi que les bases théoriques pour comprendre comment les innovations ont émergé dans la théorie économique. Une fois abordés ces différents points nous allons comprendre les racines profondes de la peur du progrès en Occident.
  • L’apprenant acquerra des connaissances approfondies sur l’histoire de l’informatique et des innovations en insistant plus particulièrement (pour les périodes les plus récentes) sur les innovations émergentes du secteur bancaire et financier.
  • L’apprenant bénéficiera des études les plus récentes sur les impacts des nouvelles technologies sur l’emploi au travers d’un cycle. Nous analyserons les deux périodes du cycle d’offre (1980-2015) puis (2015-2040), et formerons les apprenants aux caractéristiques macroéconomiques du cycle. Passé l’aspect macroéconomique nous formerons les apprenants à comprendre comment les innovations contribuent à l’emploi. Nous analyserons ensuite les emplois de demain, c’est-à-dire les nouveaux emplois et les anciens qui s’enrichissent, les emplois « moyens de gamme » qui vont disparaître, et l’enrichissement de quelques-uns. Nous formerons les apprenants à analyser les impacts de l’automatisation sur la structure sociale. Du fait de l’automatisation des métiers, le risque est grand de voir apparaître une structure sociale en forme de Sablier (principalement par le biais de l’automatisation des fonctions support exercées par la classe moyenne).
  • Dans cette partie, nous allons former les apprenants aux mécanismes des inégalités. Nous allons expliquer la polarisation ainsi que le risque démocratique dont l’une des portes de sortie est l’adaptation aux métiers de demain. Nous conclurons les séances par les défis pour s’adapter, ce qui va fondamentalement changer pour les métiers, le rôle de la crise de la Covid dans l’accélération et la transformation des métiers, sans oublier les solutions du ressort de la politique publique, comme le revenu universel.

PROGRAMME

1. La vision de l’économiste de l’innovation

Ce module a deux objectifs : le premier est de présenter le point de vue de l’économiste sur la question de l’intelligence artificielle. Entre machine learning et deep learning le point de vue des économistes diffère souvent de celui de l’ingénieur. Au travers d’études d’économistes sur l’intelligence artificielle nous allons montrer que le point de vue des économistes est davantage sociétal portant principalement sur les mutations du marché du travail.

2. Les cycles et les innovations du capitalisme technologique

Dans ce module nous allons former les apprenants aux différents canaux de transmission de la technologie vers l’emploi ainsi qu’aux cycles économiques du capitalisme.

3. L’impact des technologies sur l’emploi

Dans ce module nous allons reprendre les études sur les impacts des technologies sur l’emploi pour montrer qu’il existe bien deux temps dans le cycle d’offre : un premier temps où la contribution des technologies à l’emploi est négative (1980-2015) puis un second temps favorable (2015-2040). Nous présenterons également la situation macroéconomique des deux périodes : croissance, part des salaires dans la VA, coefficients de Gini, rendements du travail, rendements du capital, taux d’emploi, taux de chômage…forment les principaux concepts à définir et à comprendre en évolution c’est-à-dire en trend dynamique.

4. Le risque de chômage technologique et le déversement

Dans ce module, nous allons traiter des impacts sociétaux des technologies en particulier sous le prisme de l’intelligence artificielle. Le premier point consistera à appréhender les structures sociales d’une économie pour voir comment elles évoluent, ensuite de traiter d’un terme cher à l’économiste Alfred Sauvy, le déversement.

5. La justice sociale dans les technologies

Dans ce module, nous allons introduire un nouveau concept de concentration des richesses et d’analyse des inégalités : celui de cercle 1 « numérisé » plutôt que Top 1%. Nous allons voir pourquoi ce concept est davantage adapté à la compréhension des mécanismes du capitalisme technologique que celui de Top 1% lorsqu’il s’agit de comprendre les mécanismes générateurs d’inégalités de richesse par le prisme de la contribution des technologies. Nous montrerons comment il est possible de transformer le capitalisme technologique par la justice sociale au sens de John Rawls.

6. Le concept de tangibilité et quelques mises en garde méthodologiques

Dans ce dernier module, l’apprenant bénéficiera d’une formation sur la tangibilité des métiers, c’est-à-dire l’écart de compétences qu’il existe entre le nouveau et l’ancien métier. Cette tangibilité détermine le degré de risque de chômage technologique par rapport à l’ancien métier. Enfin, nous conclurons par une formation sur la causalité en économie, en particulier pour bien comprendre les différences qu’il existe avec les corrélations. Nous prendrons l’exemple des relations de causalité entre IA et emploi.


MODALITÉS

Soutien aux apprenants

Les apprenants sont accompagnés dans leur apprentissage et la compréhension des exercices par l’équipe pédagogique.

Durée

Ce programme comporte six modules, publiés au rythme de 1 par semaine. Le temps consacré aux apprentissages et aux exercices d’évaluation est d’environ 8 à 10 heures par semaine. Un volume plus important d’heures pourra être librement dévolu à l'exploration des contenus complémentaires mis à disposition des apprenants.


PROFESSEUR

Course Staff Image #1

Dr. Pascal de LIMA

Professeur en Economie de l'innovation à aivancity School for Technology, Business & Society Paris-Cachan

Pascal de Lima est économiste de l'innovation, knowledge manager et professeur à aivancity. Essayiste et conférencier français spécialiste de prospective économique, son travail, fondé sur une veille et une réflexion prospective, porte notamment sur l'exploration des innovations, sur leurs impacts en termes sociétaux, environnementaux et socio-économiques.
Après 14 années dans les milieux du conseil en management et systèmes d’information (Knowledge manager auprès de Ernst & Young, Cap Gemini, Chef Economiste-KM auprès d'Altran - dont un an auprès d'Arthur D. Little), il fonde Economic Cell en 2013, laboratoire d’observation des innovations et des marchés. En 2017, il devient en parallèle Chef Economiste d'Harwell Management et en 2020, Professeur en économie de l'innovation à aivancity.
Il a enseigné l’économie 18 années à Sciences po Paris, à l’ESSEC et à HEC. Il anime des conférences en économie générale et sur les métiers de demain dans les Universités, Ecoles, Grandes Ecoles et dans les entreprises.
Il est l’auteur de plus de 200 tribunes économiques dans toute la presse nationale et intervient régulièrement dans les médias français et internationaux. Il vient de publier aux éditions FORBES, « Capitalisme et Technologie : les liaisons dangereuses – Vers les métiers de demain ».


CERTIFICATION

Le suivi et la réussite des épreuves d’évaluation du programme donnent lieu à l'obtention d’un certificat délivré par aivancity. Ce certificat issu du catalogue de cours "SPOC" fait partie de la sélection premium des cours en ligne d'aivancity. Tout certificat SPOC vise à faire maîtriser l'IA appliquée au monde d'aujourd'hui et à l'industrie 4.0.

F.A.Q.

Enroll